Décideurs

Experts

Pays

Rendez-vous BtoB

M’PAY FORUM 2019

Présentation

Après l’adoption et le lancement d’une plateforme nationale en 2018, le Maroc pense déjà à la généralisation du paiement mobile. Objectifs visés : réduire le recours au cash et favoriser l’inclusion financière. La banque centrale du Maroc table sur 400.000 utilisateurs dès la première année en 2019 et six millions au bout de cinq ans. Une dynamique entretenue par une dizaine d’agréments déjà accordée à des opérateurs téléphoniques et entreprises de transfert d’argent. Mais force est de constater que l’hétérogénéité des usages, selon les profils et les catégories socio-professionnellesconstitue un enjeu capital qu’il convient de maitriser. En effet, l’usage diffère selon les besoins à savoir s’il s’agit d’un paiement mobile sur les sites d’e-commerce, d’un paiement de proximité devant une borne ou transferts d’argent de mobile à mobile et bien d’autres. Connaitre et identifier les forces ou faiblesses du système permettra d’anticiper le futur du paiement et surtout connaitre la spécificité du Maroc dans le domaine.
Pour y arriver, il faudra d’ores et déjà penser à lever un certain nombre d’inhibitions factuelles au développement de M-wallet.Au rang desquelles on peut citer la sécurisation des transactions et celle de l’identification. C’est un frein qui n’est pas certes propre au Maroc mais plutôt global en Afrique. A cela s’ajoute, la peur d’être « tracé ou pisté ». Ces trois freins pourraient constituer de véritables obstacles au développement du paiement mobile. En réunissant les acteurs, banques, opérateurs de télécommunications, les fintech, les e-Commerçants, les acteurs de la distribution, des utilisateurs autour des acteurs publics (Bank Al Maghrib et ANRT), la troisième édition du Mpay Forum propose d’apporter un certain nombre de réponses à ces problématiques.
Il s’agira également de plancher sur les mesures incitatives pour encourager le développement des usages et comment les adopter et surtout selon quel timing ?
Après deux éditions en 2017 et 2018 portant respectivement sur les thèmes« 2017 : L’année du m-paiement au Maroc » et « Digitalisation des moyens de paiement, quelle stratégie adoptée ? », l’APEBI et Cio Mag ont réuni plusieurs dizaines d’experts pour débattre des problématiques d’interconnexion, du processus de validation des agréments, de l’inclusion financière etc… Durant ces deux dernières éditions, nous avons réuni des grandes institutions marocaines, des startups africaines et européennes, des ESN comme Atos, des éditeurs comme SAP ou encore des ministres africains venus partager leurs expériences dans le domaine.

Comments are closed.